Intervention sur l’ours et le pastoralisme dans le projet de loi compétitivité de l’agriculture française

Lors de la discussion générale du projet de loi sur la compétitivité de l’agriculture française que j’ai prononcé sur l’agriculture j’ai évoqué la question du pastoralisme en Ariège et de l’ours. Monsieur le Ministre a répondu en affirmant qu’une stratégie était « en cours d’élaboration », qu’il visait le « zéro prédation » sans tomber dans le « zéro ours »; il a par ailleurs reconnu que les résultats des politiques antérieures n’étaient pas au rendez-vous.
Dont acte.

Pourtant, il me semble que la situation de l’ours en Ariège nécessite un calendrier précis et public afin d’intégrer dans cette stratégie l’ensemble des acteurs du secteur.

C’est par la concertation et par une analyse commune et détaillée de la situation que nous trouverons les solutions. Les propos de M.Travert restent bien trop imprécis sur le calendrier et insuffisant sur une démarche laissant de côté les principaux concernés.

Je renouvelle ma demande de la tenue d’Etat Généraux du Pastoralisme ariégeois pour Janvier 2018. Demande que je ferai au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire la semaine prochaine.

 

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :