Intervention pour la justice fiscale sur le projet de loi de finances

A l’heure des Paradises Papers, le gouvernement de Macron montre son incapacité à assurer l’égalité devant l’impôt. En répondant à mon intervention sur la mission « Economie » du Budget 2018, M. Griveaux a fait preuve de mauvaise foi et de démagogie. Je réponds ici :

1) Dans le Budget 2018, il prévoit pas loin de 8 milliards d’euros de cadeaux pour les plus riches et les grandes entreprises ( suppression de l’ISF, CICE, etc).
Alors oui, M.Macron est le président des riches.

2) Mélanger la question écologique avec la question budgétaire relève de la démagogie la plus cynique. Effectivement, nous affirmons la nécessité de rationaliser nos modes de productions et de consommations dans le cadre de la transition écologique. Pourtant, cette règle ne s’applique pas à la logique budgétaire : nous ne pouvons pas faire mieux avec moins dans nos hôpitaux, nos postes, nos écoles et dans l’ensemble de nos services publics. A l’inverse nous avons besoins de plus de moyens budgétaires.

 

M. Griveaux s’amuse à jouer avec les mots lorsqu’il s’agit de nos droits et de la question de l’égalité devant l’impôt. Une fois de plus, le gouvernement de M.Macron brille par son mépris de classe et son incompréhension de la réalité du pays.

Nous poursuivons notre travail pour la justice fiscale et la justice sociale.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :