Rencontre avec SUD-Rail en défense des transports publics et des cheminots

Hier je rencontrais avec mon équipe les représentants du syndicat SUD-Rail de la SNCF.
La réforme de 2014 a ouvert la boite de pandore de la privatisation et les annonces de réforme de la part de E.Macron promettent davantage de concurrence et de libéralisme.
En développant la fragmentation et la mise en concurrence des activités de la SNCF, les projets d’E.Macron brisent l’équilibre de la SNCF et la logique de service public. Fermeture de lignes de train, manque d’effectifs et de moyens, diminution des dessertes forment le projet d’E.Macron.
Comble du cynisme, E.Macron accuse le statut des cheminots d’être responsable de la dette de la SNCF (alors que le statut des cheminots est le fruit de cotisations et non un « privilège »).
Dans le transport comme dans les hôpitaux, dans les écoles ou dans l’ensemble des services publics, le monde de Macron c’est la loi du marché contre l’intérêt général.

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :