La grande distribution doit rendre des comptes : création d’une Commission d’enquête.

Discussion générale sur la création d’une commission d’enquête grande distribution, en séance publique du 26 mars 2019.

« Quand allons-nous mettre fin au monopole et à la toute-puissance des centrales d’achat et de la grande distribution, qui manipulent les politiques de tout bord.

Le pouvoir et l’argent ont créé chez eux un tel mépris que certains disent même s’asseoir sur la loi, comme l’atteste la déclaration publique de Michel Edouard Leclerc, prononcée en février 2013 : « La loi, je m’assoie dessus lorsqu’elle est contre moi », si c’était un gilet jaune qui transgressait la loi en tenant de pareils propos, je ne doute pas que plusieurs partis politiques, la classe médiatique et sûrement l’ensemble des membres du gouvernement lui sauterait à la gorge en portant plainte et en attentant un procès.

Il est temps de mettre fin à la complaisance avec ces interlocuteurs qui disent ne pas vouloir respecter les règles.

Actuellement, 4 centrales d’achat concentrent 90% du commerce. Sans parler des projets de potentielles fusions entre d’une part Auchan, le groupe Casino, Métro, Chivea, et de l’autre Carrefour et Système U. Face à ces géants de la distribution, nos agriculteurs sont réduits à des chiffres et des variables d’ajustement à qui l’ont demande de vendre à marge réduite, à qui l’on dévalue les prix dans les négociations. Un tiers des agriculteurs bataillent chaque mois avec moins de 350 euros, c’était d’ailleurs l’argument que votre majorité me rétorquait quand nous souhaitions légiférer sur les pesticides alors que les seuls responsables sont ceux qui participent à ce système totalement inique, qui s’est installé et que vous souhaitez ainsi faire perdurer. Ces situations de dépendance des agriculteurs doit prendre fin.

En cela, la véritable question est comment mettre en place les conditions d’un partage des richesses juste entre ceux qui produisent, ceux qui transforment et ceux qui distribuent ?

Je constate et je félicite mes collègues de tous bords qui prennent la question au sérieux et souhaitent ouvrir une commission d’enquête. En ce sens, il est plutôt heureux de voir que la proposition de résolution de M. Gilles Le Gendre tendant à la création d’une commission d’enquête sur la situation, les pratiques de la grande distribution et de leurs groupements dans leurs relations commerciales avec les fournisseurs ait été adoptée. Surtout si sa mission est de comprendre le rôle et l’influence des centrales d’achat en France et en Europe. J’espère aussi que la commission d’enquête s’attardera sur les territoires d’Outre-Mer, où les marges pratiquées par la grande distribution sont abusives et ont été l’une des causes de nombreuses mobilisations sur la vie chère.

Mais ici comme pour les états généraux sur l’alimentation, nous connaissons les pratiques du gouvernement, la com’ oui, l’action non, surtout si elle dérange les intérêts des puissants qu’il défend. »

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :