Presse – Soutien à Jean Charles Sutra

Foix. Deux avis politiques différents

Publié le , mis à jour

La convocation de Jean-Charles Sutra devant le tribunal de police, jeudi, a fait réagir des deux côtés de la gauche départementale. Ce retraité de l’Education nationale était convoqué devant le tribunal de Foix pour une action menée collectivement en 2018, action visant à déployer des banderoles sur le château de Foix. Lors de cette action contre la privatisation de la SNCF, il y a eu une bousculade à l’entrée du château et les employés bousculés ont porté plainte. La députée insoumise Bénédicte Taurine a fait savoir qu’elle ne pouvait pas être en Ariège jeudi, car elle était présente au tribunal de Bobigny afin de soutenir Jean-Luc Mélenchon et ses amis dans leur procès.

«Je m’associe pleinement aux nombreux citoyens, gilets jaunes, militants associatifs et syndiqués présents pour soutenir Jean Charles. Ils dénoncent ainsi le comportement de l’État qui tente de museler les oppositions politiques par l’intimidation ou la répression» a-t-elle fait savoir dans un communiqué, établissant ainsi un parallèle avec les Insoumis poursuivis à Bobigny.

Museler qui que ce soit n’était certes pas dans l’intention d’Henri Nayrou dont le nom a été cité à l’audience par M. Sutra qui assurait lui-même sa défense. Le président socialiste du conseil départemental a déjà eu l’occasion d’indiquer qu’il n’avait «pas été témoin de la scène» et que les deux salariés bousculés n’avaient «pas souhaité» qu’il «intervienne en tant qu’élu responsable», raison pour laquelle le Département n’était pas représenté à l’audience.

Pas question d’envenimer le débat sur l’instrumentalisation de la justice donc. Pour l’élu socialiste qui se demande lui aussi quelle sera la décision du tribunal le 17 octobre, «la parole est aux juges et les citoyens seront juges».

LaDepeche.fr

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :