Face à la précarité alimentaire, réagissons!

Communiqué de presse

« Après guerre nous pensions le problème de la faim réglé en France en particulier grâce aux mesures liées à la souveraineté alimentaire prises par le Conseil National de la Résistance.

La pandémie du COVID-19 fait ressurgir une souffrance alimentaire pour une partie importante de la population. Alors que nous sommes la sixième puissance mondiale, c’est inacceptable!

Lors de la séance de la commission des affaires économiques du mercredi 27 mai, j’ai présenté une proposition de loi ambitieuse pour parer à la crise alimentaire et agricole.

Par ses amendements le groupe majoritaire a vidé de sa substance la proposition que j’ai portée pour le groupe LFI.

C’est malheureusement ce texte « en marche vers la passé » qui sera présenté dans l’hémicycle le 4 juin.

Notre texte a davantage d’ambition, il rejoint en partie celui porté par André Chassaigne en 2016.

Dans les périodes d’urgence il faut assurer l’accès à l’alimentation pour toutes et tous via un chèque alimentaire mensuel pour les trois premiers déciles de la population.

Il faut aussi lutter contre l’augmentation des prix en les encadrant.

Et enfin il faut permettre à nos agriculteurs de vivre décemment notamment en garantissant des prix planchers, en élargissant le dispositif de coefficient multiplicateur et en créant une conférence interprofessionnelle annuelle des prix.

Notre vote, lors de l’unique niche parlementaire qui nous est octroyée n’ira pas à un texte qui trahit nos idées de justice sociale. Ce sera sans nous !« 

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :